Le pays sous le ciel de Matilde Asensi

1923. Elvira, la quarantaine, artiste-peintre originaire d’Espagne, vit à Paris chichement. Elle est mariée à un ami afin de satisfaire aux convenances de l’époque. Mais soudain elle apprend le décès de ce dernier alors qu’il habite en Chine, à Shanghaï. Alors elle se voit dans l’obligation d’entreprendre un grand voyage, avec sa nièce de 16 ans dont elle devient la tutrice, afin de se rendre dans ce pays pour régler la succession. Mais une fois sur place les deux jeunes femmes s'aperçoivent qu'elles sont riches de dettes. Elles vont aller de déconvenues en déconvenues jusqu’à se retrouver impliquées dans une véritable aventure à la recherche du tombeau du premier empereur en compagnie de personnages attachants et astucieux : un orphelin, un antiquaire, un journaliste irlandais alcoolique et un moine taoïste.
Ce livre est un très bon roman d’aventure historique, à la fois instructif et divertissant mais aussi un voyage initiatique au cours duquel l'héroïne et sa nièce vont peu à peu se transformer et se découvrir. Il peut être recommandé à tous ceux qui aiment la Chine mais aussi à ceux qui souhaiteraient découvrir ce pays. Matilde Asensi, née à Alicante en 1962, a étudié le journalisme à l’université de Barcelone. Auteur de plusieurs romans, elle collectionne les prix et les nominations pour ses best-sellers qui rencontrent un public fidèle et nombreux en Espagne, où elle est considérée comme un « Arturo Perez Reverte » féminin.