Les nymphéas noirs de Michel Bussi

Le roman Les nymphéas noirs de Michel Bussi révèle bien des surprises.

Un meurtre, un policier et trois femmes au coeur de l'affaire : une vieille femme, une petite fille talentueuse et une séduisante institutrice. Un homme est retrouvé assassiné à Giverny, le village de Monet, le célèbre impressionniste. le principal suspect est le mari de l'institutrice du village mais rien n'est vraiment simple.

Avec une écriture fluide, maîtrisée et poétique, Michel Bussi multiplie les fausses pistes. Il mélange les genres avec talent. A la fois roman policier, biographie, journal intime, le récit se fait impressionniste et se construit par petites touches. Il semble que le récit glisse d'un personnage à un autre lorsqu'ils se croisent. Les rues de Giverny sont au coeur de ce roman qui n'est pas seulement policier mais aussi un réflexion sur le travail de l'artiste, sur la question du bonheur et de l'amour, ainsi que sur la vieillesse. Deux autres artistes se trouvent en filigrane: Monet, évidemment et ses oeuvres, mais aussi
Aragon, ses poésies et son roman Aurélien
.   Le noeud de l'intrigue se résout de façon surprenante et inattendue.