L’amour sans le faire de Serge Joncour


Franck, reporter parisien divorcé et malade, téléphone à ses parents paysans qu’il n’a plus revu depuis dix ans, et se trouve confronté à la voix d’un enfant inconnu qui porte le prénom d' Alexandre, comme son frère mort il y dix ans dans des circonstances non élucidées.
Il décide de prendre le train pour aller voir ses parents, et revient ainsi sur les traces de son passé.
Louise, mère du jeune Alexandre, enfant naturel, est toute entière habitée par l’amour et la disparition de son mari, frère de Franck. Ayant quitté la ferme après le décès d’Alexandre pour aller travailler en ville, se retrouve au chômage.
 Elle rend visite à ses beaux parents qui élèvent son fils et se trouve confrontée au retour inopiné de Franck.
C’est la rencontre de deux solitudes, de deux vies blessées que conte Serge Joncour avec beaucoup de sensibilité. L’enfant plein de vie va être le fil qui va les aider à se réconcilier avec leur passé et contribuer à les rapprocher, tout autant que la nature omniprésente, seule capable de guérir les blessures.