Le pavillon des pivoines et Filles de shangaï

Lisa See, d'origine chinoise, est l'auteur de La Mort Scarabée (Calmann-Lévy, 1998), nommé aux Edgar Awards, The Interior et Dragon Bones, ainsi que de On Gold Mountain, mémoires unanimement saluées par la critique.   L'Organisation des Femmes Chinoises Américaines l'a nommée en 2001 Femme de l'Année. 
Après Fleur de neige et le pavillon des pivoivoines, Filles de Shangaï est son 3ème roman.


Le pavillon des pivoines : Pour la jeune Pivoine, recluse dans les appartements des femmes et promise à un mari qu'elle n'a jamais rencontré, la vie est monotone. Aussi, lorsque dans les jardins de la famille Chen, parmi les senteurs de gingembre, de thé vert et de jasmin, une troupe de théâtre vient jouer son opéra favori, Pivoine supplie ses parents de la laisser assister au spectacle. Sa mère, réticente par souci des convenances, est rassurée par son époux : les femmes regarderont l'opéra derrière un paravent. Mais durant la représentation, la jeune fille s'éprend d'un homme élégant aux cheveux de jais. Commence alors l'inoubliable récit du destin de Pivoine et de ses amours contrariées.

Filles de Shangaï : En 1937 dans la cité cosmopolite de Shanghai, la vie insouciante de deux soeurs aux caractères opposées, Pearl et May Chin, est bouleversée quand leur père, ruiné, décide de les vendre à des Chinois de Californie. Elles s'installent alors à Los-Angeles et tentent de s'intégrer malgré le racisme et l'anticommunisme.