Le chemin parcouru

L’histoire de l’Afrique noire a été marquée à la fin du XXème siècle par la multiplication de guerres civiles particulièrement violentes, comme en Sierra Léone au Tchad ou en République Démocratique du Congo par exemple. L’une des principales nouveautés dans ces conflits politico ethniques est l’utilisation massive d’enfants, dans le camp des rebelles comme dans l’armée officielle, au mépris du droit international et des recommandations de l’ONU. A la fois bourreau et victime, ces enfants-soldats se retrouvent dans des situations particulièrement difficiles mais encore largement méconnues dans les sociétés occidentales. Cet ouvrage constitue un témoignage poignant de ce phénomène, car ISHMAEL BEAH, né en Sierra Léone en 1981, relate son parcours exceptionnel d’ancien enfant-soldat qui a réussi à s’en sortir.